Biennale Les Nuits de la Musique Classique

La Biennale - Les Nuits de la Musique Classique sont nées en 2003 sous une forme tout à fait naturellement, au moment et au lieu, comme toutes les choses qui semblent être prescrites. Pendant les vacances d'été dans ma ville natale, Durres, on se rassemblait chaque soir avec des amis et l'école. Là, dans les interminables conversations, souvenirs, de la bière et de l'humour et aussi en jouant « Quintette de Mozart ». Les derniers jours, nous avons décidé de jouer ces œuvres magnifiques en public. Immédiatement nous avons trouvé le soutien de la municipalité ainsi que les admirateurs de la musique classique. C’est là, avec les amis et la bière fraiche, que nous avons trouvé un nom simple, qui allait très bien pour cette occasion «Les Nuits de la Musique Classique ». L’événement a finalement pris forme et sa construction s’est basée sur une véritable structure. Sont sept nuits dédiées à un thème et une période musicale: Nuit de la musique baroque, classique, romantique, moderne, Albanaise, et Carte Blanche Young Stars concurrence. (Concours de jeunes talents), comme un voyage entre les différentes époques de la musique. Le cycle complet se déroule dans des salles séparées du théâtre, musée, église ou club, les ruines d'une usine désaffectée à la périphérie de la ville.

Contrairement GISXX, le projet biennal de Durres est plus familière, plus intime. Il n'y a rien de plus beau. En fin de compte, c'est l'essence de la musique de chambre. C’est sur cette simplicité est soulevée l’édifice biennal. Chaque concert apparaît dans différents environnements de la ville comme : la cathédrale Sainte-Lucie, le musée archéologique, Galerie Joseph, Théâtre Alexander Moïsiou, Ecole de Musique "Jan Kukuzeli" où sont interprétées de grandes œuvres de l’histoire de la musique, dont certains ont été interprétés pour la première fois en Albanie comme "Fuges Art" de Bach ou de «l'histoire du soldat" Stravinsky. Pour chaque édition nous demandons qu’un nouvel œuvre soit écrit spécialement pour la biennale, tandis que le gagnant du concours des jeunes est invité en Espagne pour quelques concerts. Un de ces concerts, "Baroque Vénitien Night", a été dédié au comte Giacomo Durazzo, une figure de la culture européenne, que pendant son séjour à Venise autant qu’ambassadeur, il réunit dans sa collection la plupart des manuscrits de Vivaldi, y compris « les quatre Saisons ». Ces manuscrits ont vu le jour seulement dans les années 20 du siècle dernier.

Durres, sa tour vénitienne, Vivaldi, le comte Durazzo, les instrumentistes de Durres, les violons du 18ème siècle, dessinent un magnifique cadre rempli d’émotions.

Tout cela est un retour pour moi, un retour dans ma ville, dans mon enfance,

En même temps, la boucle est bouclée ! Cette nostalgie fait que la musique devient encore plus touchante.

Florian Vlashi